logo
carte

SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

La CCI à vos côtés dans la transition énergétique

Testez la maturité de votre entreprise en matière d'énergie !

Pour faire le point en quelques minutes sur les thématiques de votre choix et identifiez les pistes de progrès pour votre entreprise, réalisez le flash Diag énergie. Les CCI de Nouvelle-Aquitaine mettent à disposition des entreprises un auto-diagnostic en ligne pour faire le point sur vos usages et pratiques en matière d'énergie au sein de votre entreprise.

Découvrez votre PROFIL ÉNERGÉTIQUE

Prenez 60 secondes pour connaître votre niveau : Novice, Engagé ou Expérimenté puis pourquoi pas amorcer une démarche de réduction de vos consommations. Vous recevrez à l’issue des 10 questions les premiers éléments par mail pour améliorer vos pratiques ! Un rendez-vous avec votre Conseiller CCI vous sera proposé pour interpréter et intégrer ces résultats.

Ce court questionnaire gratuit repose sur une dizaine de points clés autour de la maîtrise de l'énergie :

  • consommations
  • mesures
  • entretien
  • inventaire
  • compétences
  • audit

banniere_acces_autodiag_energie


 

 

Bâtiment

Diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments et l'isolation des infrastructures

Lancement d’études d’opportunité et de faisabilité visant à moderniser les équipements énergétiques : panneaux photovoltaïques, isolation des bâtiments, éclairages basse consommation, chauffage et climatisation moins énergivores

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/batiment/conseils-agir

Chauffage

Températures :

  • 19°C - pièces occupées
  • 16°C - hors période d'occupation
  • 8°C - si les lieux sont inoccupés plus de deux jours
  • Baisser la température de 1°C, c’est 7% de consommation d’énergie en moins

Entretien :

Vérifier le bon réglage et entretenir :

  • Les chaudières
  • Les pompes à chaleur
  • Les systèmes de climatisation réversible

Fermeture des portes de quais

Mise en place de dispositifs de chauffage autonome

Mise en place de dispositifs de récupération de chaleur

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Optimisez le placement des postes de travail afin de profiter au maximum de la lumière naturelle. Veillez cependant à ne pas placer les postes de travail accolés aux vitrages pour éviter le ressenti de froid l’hiver et de « surchauffe » l’été.

Entretien régulier des systèmes de chauffage et de climatisation pour éviter toute déperdition d’énergie

Mettre en place des détecteurs de présence et de fenêtre ouverte pour couper le chauffage

Investissez dans des fenêtres double vitrage

Fermer les portes extérieures des magasins

Mettre en place des dispositifs de chauffage autonome ou de récupération de la chaleur et installer, quand cela est possible, des pompes à chaleur, des panneaux photovoltaïques sur les surfaces de toitures ou des éoliennes.

A consulter : 

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/conseils-agir

Ventilation & Climatisation

Régler la ventilation ou climatisation pour qu'elle ne se déclenche pas sous 26°C

  • Il n’est pas recommandé d’avoir plus de 4°C d’écart entre la température à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.
  • Chaque degré de climatisation gagné, c’est 4% d’économie de consommation.

Optez pour les ventilateurs (moins énergivores que la climatisation) et la circulation de l’air quand la température extérieure n’est pas trop élevée

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit

A consulter : 

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/ventilation-climatisation/conseils-agir


Eclairage

Bureaux :

  • Modernisation de l'éclairage avec de l’éclairage basse consommation
  • Automatismes de détection de présence
  • Asservissement à la lumière du jour

Généralisation de l'usage des LED

Détecteur de présence

Réduire - Eteindre, l'éclairage des enseignes lumineuses la nuit

Réduire - Eteindre, l'éclairage des bâtiments sous réserve des contraintes de sécurité

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/leclairage/conseils-agir

 

Eau

Produire l’eau chaude en dehors des périodes de pic de consommation du matin et de la fin de journée.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Froid

Entretenir et rendre plus efficace les équipements de froid

Installer des portes sur les meubles frigorifiques

Salariés

Sensibilisation et formation aux écogestes notamment sur les usages numériques

Désignation ou création d'un ambassadeur/référent sobriété

Présentation d'une trajectoire de réduction de la consommation d’énergie de l’entreprise et le plan d’action mené en faveur de la sobriété énergétique au comité social et économique (CSE) ou aux délégués syndicaux

Relayer les alertes sur les périodes de tension sur le réseau via le dispositif EcoWatt


Sobriété numérique

  • Définition et mise en place d'un plan de sobriété numérique
  • Rationaliser le stockage des données au sein de l'entreprise
  • Mise en place des mécanismes de bonne hygiène de gestion des documents et des e-mails
  • Adapter les systèmes de refroidissement des serveurs qui stockent les données.
  • Utiliser le wi-fi
  • Réduire la luminosité des écrans et éteindre le ou les écrans supplémentaires lorsqu’ils ne sont pas nécessaires
  • Mettre en veille prolongée ou éteindre le poste de travail en cas d’absence.
  • Lors d'un achat, s'orienter vers des produits porteurs de labels environnementaux
  • Arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables (comme les écrans des halls d'accueil)
  • Limiter le nombre et surdimensionnement des équipements informatiques
  • Privilégiez les ordinateurs portables plutôt que les postes fixes : Les portables consomment moitié d'énergie que les ordinateurs fixes
  • Récupérer l'énergie fatale produite par les serveurs (pré chauffage d'eau ...)

Optimiser les usages :

  • Moins de consommation de vidéos
  • Optimisation des codes par l’écoconception logicielle des applications et sites web

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/equipements-electriques/saviez

Optimisation des consommations énergétiques des procédés de production

De nombreuses initiatives en ce sens sont proposées par les acteurs et la plateforme ci-dessous :

Equipements industriels :

  Air comprimé :

  • Recherche de fuites
  • Arrêt des compresseurs en période d'inactivité
  • Nettoyage des filtres
  • Diminution de la pression des soufflettes à 2 bars

 Calorifuges :

  • Vérification de leur état
  • Inciter le personnel à rechercher et signaler les fuites

Audits énergétiques permettant de réaliser rapidement des économies d’énergie :

  • Système de management de l'énergie
  • Capteurs
  • Isolation thermique des réseaux de chaleur
  • Etanchéité des réseaux

Plan de production adapté

Planification des maintenances

Faire un état des lieux et un point régulier de ses consommations d'énergie

Diagnostics d'efficacité énergétique

Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)


Autres

  • Utilisation d'outils de pilotage pour suivre et mesurer en temps réel des consommations énergétiques
  • Mise en place de solutions techniques moins énergivores, par le biais du remplacement de matériels et équipements
  • Contractualiser avec des dispositions de sobriété énergétique, par le biais de clause
  • Faire un état des lieux de ses consommations d'énergie
  • Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)
  • Optimisation du chargement des batteries. Prendre en compte les contraintes opérationnelles. Eviter les plages horaires tendues (8-13h & 18-20h)
  • Optimiser les débits et les températures de consignes
  • Optimiser les cycles pour minimiser les remises en température
  • Diminuer si possible la pression du réseau vapeur ou du débit d’air

Bâtiment

Diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments et l'isolation des infrastructures

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/batiment/conseils-agir

Commerce de gros :

  • Renforcement de la sensibilisation des petites et moyennes entreprises aux obligations issues du « décret tertiaire »
  • Lancement d’études d’opportunité et de faisabilité visant à moderniser les équipements énergétiques : panneaux photovoltaïques, isolation des bâtiments, éclairages basse consommation, chauffage et climatisation moins énergivores

Chauffage

Températures :

  • 19°C - pièces occupées
  • 16°C - hors période d'occupation
  • 8°C - si les lieux sont inoccupés plus de deux jours
  • Baisser la température de 1°C, c’est 7% de consommation d’énergie en moins

Entretien :

Vérifier le bon réglage et entretenir :

  • Les chaudières
  • Les pompes à chaleur
  • Les systèmes de climatisation réversible

Mise en place de dispositifs de chauffage autonome

Mise en place de dispositifs de récupération de chaleur

En cas d’ÉcoWatt rouge et en particulier sur les périodes de fortes tensions sur les réseaux (8h-12h et 18h-20h), diminuer la température de chauffage d’au moins 2°C pour une température au point de consigne réglée à 17°C.

Respecter l’obligation gouvernementale de fermeture des portes pour les locaux commerciaux chauffés ou climatisés.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Optimisez le placement des postes de travail afin de profiter au maximum de la lumière naturelle. Veillez cependant à ne pas placer les postes de travail accolés aux vitrages pour éviter le ressenti de froid l’hiver et de « surchauffe » l’été.

Entretien régulier des systèmes de chauffage et de climatisation pour éviter toute déperdition d’énergie

Mettre en place des détecteurs de présence et de fenêtre ouverte pour couper le chauffage

Investissez dans des fenêtres double vitrage

Fermer les portes extérieures des magasins

Mettre en place des dispositifs de chauffage autonome ou de récupération de la chaleur et installer, quand cela est possible, des pompes à chaleur, des panneaux photovoltaïques sur les surfaces de toitures ou des éoliennes.

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/conseils-agir

Ventilation & Climatisation

Régler la ventilation ou climatisation pour qu'elle ne se déclenche pas sous 26°C

  • Il n’est pas recommandé d’avoir plus de 4° C d’écart entre la température à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.
  • Chaque degré de climatisation gagné, c’est 4% d’économie de consommation.

Optez pour les ventilateurs (moins énergivores que la climatisation) et la circulation de l’air quand la température extérieure n’est pas trop élevée

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/ventilation-climatisation/conseils-agir

Eclairage

Commerce de détail :

  • Les professionnels s’engagent à éteindre les lumières, publicités et enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin et dès la sortie du dernier client en cas d’Ecowatt rouge
  • Les professionnels s’engagent à éteindre la lumière intérieure après le départ des salariés, et à diminuer l’éclairage de 50% le matin en présence des salariés et avant l’arrivée du public
  • En présence de la clientèle et en cas d’Ecowatt rouge, les professionnels s’engagent lorsque c’est possible à la baisse de 30% de l’éclairage

Grandes et moyennes surfaces commerciales :

  • Les professionnels s’engagent à éteindre la lumière intérieure après le départ des salariés, à diminuer l’éclairage de 50% le matin en présence des salariés et avant l’arrivée du public, et de 30% en présence du public
  • Diminuer la lumière de 30% en présence du public dans les grandes et moyennes surfaces ainsi que dans les centres commerciaux et, lorsque cela est possible, dans les magasins.

Bureaux :

  • Modernisation de l'éclairage avec de l’éclairage basse consommation
  • Automatismes de détection de présence
  • Asservissement à la lumière du jour

 

Diminuer l’éclairage de la surface de vente de 50% avant l’arrivée du public.

Dès inoccupation éteindre l'éclairage intérieur des bâtiments

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/leclairage/conseils-agir

Eau

Produire l’eau chaude en dehors des périodes de pic de consommation du matin et de la fin de journée.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Froid

Installer des portes sur les meubles frigorifiques

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit - Commerce de détail / Grandes et moyennes surfaces commerciales

Salariés

Sensibilisation et formation aux écogestes notamment sur les usages numériques

Désignation ou création d'un ambassadeur/référent sobriété

Présentation d'une trajectoire de réduction de la consommation d’énergie de l’entreprise et le plan d’actions mené en faveur de la sobriété énergétique au comité social et économique (CSE) ou aux délégués syndicaux

Organisation en télétravail pour les situations d'urgence - associer à la fermeture des bâtiments concernés

Organiser le télétravail lorsque c'est possible

Relayer les alertes sur les périodes de tension sur le réseau via le dispositif EcoWatt

Sobriété numérique

Définition et mise en place d'un plan de sobriété numérique

Rationnaliser le stockage des données au sein de l'entreprise

Mise en place des mécanismes de bonne hygiène de gestion des documents et des e-mails

Adapter les systèmes de refroidissement des serveurs qui stockent les données.

Utiliser le wi-fi

Réduire la luminosité des écrans et éteindre le ou les écrans supplémentaires lorsqu’ils ne sont pas nécessaires

Mettre en veille prolongée ou éteindre le poste de travail en cas d’absence.

Lors d'un achat, s'orienter vers des produits porteurs de labels environnementaux

Arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables (comme les écrans des halls d'accueil)

Limiter le nombre et surdimensionnement des équipements informatiques

Privilégiez les ordinateurs portables plutôt que les postes fixes : Les portables consomment moitié d'énergie que les ordinateurs fixes

Récupérer l'énergie fatale produite par les serveurs (pré chauffage d'eau ...)

Optimiser les usages :

  • Moins de consommation de vidéos
  • Optimisation des codes par l’écoconception logicielle des applications et sites web

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/equipements-electriques/saviez

Autres

Utilisation d'outils de pilotage pour suivre et mesurer en temps réel des consommations énergétiques

Mise en place de solutions techniques moins énergivores, par le biais du remplacement de matériels et équipements

Contractualiser avec des dispositions de sobriété énergétique, par le biais de clause

Faire un état des lieux de ses consommations d'énergie

Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)

Identifier vos besoins ® Visite énergie

  • Réalisation d’un état des lieux de votre gestion de l’énergie pour identifier vos enjeux et besoins
  • Construction de votre plan d’actions
  • Elaboration d’une feuille de route personnalisée
     
  • Accompagnement et suivi personnalisé à la mise en place de vos actions
    Recherche des appuis externes : aides financières, mobilisation d’expertises, formation…

 Téléchargez la fiche produit

 

Structurer le pilotage des énergies ® PACK

Un parcours disponible toute l’année pour les dirigeants d’entreprise, responsables de production, la maintenance et tout collaborateur impliqué sur le sujet

Téléchargez la fiche produit

 

Aller dans l’efficacité énergétique ® PROREFEI

 

Le parcours énergie : pour aller plus loin !

Suite à l'état des lieux, un plan d'actions personnalisé est élaboré, afin de mettre en avant les initiatives préconisées. Ces actions sont priorisées afin de vous aider à les mettre en place dans le temps. Vous pouvez bénéficier d'un accompagnement payant, par l'un de nos conseillers, afin de vous soutenir dans vos démarches, de la mise en place à l'analyse des premiers résultats.

Téléchargez la fiche produit

 

Flash diag énergie : faites le point sur vos consommations pour réduire votre facture

L’autodiagnostic « Flash diag énergie » vous permet d’analyser vos pratiques en matière d’énergie pour mieux maîtriser votre consommation.

À l’issue du questionnaire en ligne, vous recevrez automatiquement des premières préconisations et des pistes d’actions à explorer avec votre expert CCI de proximité. Accédez à l’autodiagnostic

VOUS AUTO-ÉVALUER : LE FLASH-DIAG ÉNERGIE !

Testez la maturité de votre entreprise en matière d'énergie !

Pour faire le point en quelques minutes sur les thématiques de votre choix et identifiez les pistes de progrès pour votre entreprise, réalisez le flash Diag énergie. Les CCI de Nouvelle-Aquitaine mettent à disposition des entreprises un auto-diagnostic en ligne pour faire le point sur vos usages et pratiques en matière d'énergie au sein de votre entreprise.

Découvrez votre PROFIL ÉNERGÉTIQUE

Prenez 60 secondes pour connaître votre niveau : Novice, Engagé ou Expérimenté puis pourquoi pas amorcer une démarche de réduction de vos consommations. Vous recevrez à l’issue des 10 questions les premiers éléments par mail pour améliorer vos pratiques ! Un rendez-vous avec votre Conseiller CCI vous sera proposé pour interpréter et intégrer ces résultats.

Ce court questionnaire gratuit repose sur une dizaine de points clés autour de la maîtrise de l'énergie :

  • consommations
  • mesures
  • entretien
  • inventaire
  • compétences
  • audit

banniere_acces_autodiag_energie


 

 
LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE DANS L'INDUSTRIE

Bâtiment

Diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments et l'isolation des infrastructures

Lancement d’études d’opportunité et de faisabilité visant à moderniser les équipements énergétiques : panneaux photovoltaïques, isolation des bâtiments, éclairages basse consommation, chauffage et climatisation moins énergivores

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/batiment/conseils-agir

Chauffage

Températures :

  • 19°C - pièces occupées
  • 16°C - hors période d'occupation
  • 8°C - si les lieux sont inoccupés plus de deux jours
  • Baisser la température de 1°C, c’est 7% de consommation d’énergie en moins

Entretien :

Vérifier le bon réglage et entretenir :

  • Les chaudières
  • Les pompes à chaleur
  • Les systèmes de climatisation réversible

Fermeture des portes de quais

Mise en place de dispositifs de chauffage autonome

Mise en place de dispositifs de récupération de chaleur

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Optimisez le placement des postes de travail afin de profiter au maximum de la lumière naturelle. Veillez cependant à ne pas placer les postes de travail accolés aux vitrages pour éviter le ressenti de froid l’hiver et de « surchauffe » l’été.

Entretien régulier des systèmes de chauffage et de climatisation pour éviter toute déperdition d’énergie

Mettre en place des détecteurs de présence et de fenêtre ouverte pour couper le chauffage

Investissez dans des fenêtres double vitrage

Fermer les portes extérieures des magasins

Mettre en place des dispositifs de chauffage autonome ou de récupération de la chaleur et installer, quand cela est possible, des pompes à chaleur, des panneaux photovoltaïques sur les surfaces de toitures ou des éoliennes.

A consulter : 

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/conseils-agir

Ventilation & Climatisation

Régler la ventilation ou climatisation pour qu'elle ne se déclenche pas sous 26°C

  • Il n’est pas recommandé d’avoir plus de 4°C d’écart entre la température à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.
  • Chaque degré de climatisation gagné, c’est 4% d’économie de consommation.

Optez pour les ventilateurs (moins énergivores que la climatisation) et la circulation de l’air quand la température extérieure n’est pas trop élevée

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit

A consulter : 

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/ventilation-climatisation/conseils-agir


Eclairage

Bureaux :

  • Modernisation de l'éclairage avec de l’éclairage basse consommation
  • Automatismes de détection de présence
  • Asservissement à la lumière du jour

Généralisation de l'usage des LED

Détecteur de présence

Réduire - Eteindre, l'éclairage des enseignes lumineuses la nuit

Réduire - Eteindre, l'éclairage des bâtiments sous réserve des contraintes de sécurité

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/leclairage/conseils-agir

 

Eau

Produire l’eau chaude en dehors des périodes de pic de consommation du matin et de la fin de journée.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Froid

Entretenir et rendre plus efficace les équipements de froid

Installer des portes sur les meubles frigorifiques

Salariés

Sensibilisation et formation aux écogestes notamment sur les usages numériques

Désignation ou création d'un ambassadeur/référent sobriété

Présentation d'une trajectoire de réduction de la consommation d’énergie de l’entreprise et le plan d’action mené en faveur de la sobriété énergétique au comité social et économique (CSE) ou aux délégués syndicaux

Relayer les alertes sur les périodes de tension sur le réseau via le dispositif EcoWatt


Sobriété numérique

  • Définition et mise en place d'un plan de sobriété numérique
  • Rationaliser le stockage des données au sein de l'entreprise
  • Mise en place des mécanismes de bonne hygiène de gestion des documents et des e-mails
  • Adapter les systèmes de refroidissement des serveurs qui stockent les données.
  • Utiliser le wi-fi
  • Réduire la luminosité des écrans et éteindre le ou les écrans supplémentaires lorsqu’ils ne sont pas nécessaires
  • Mettre en veille prolongée ou éteindre le poste de travail en cas d’absence.
  • Lors d'un achat, s'orienter vers des produits porteurs de labels environnementaux
  • Arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables (comme les écrans des halls d'accueil)
  • Limiter le nombre et surdimensionnement des équipements informatiques
  • Privilégiez les ordinateurs portables plutôt que les postes fixes : Les portables consomment moitié d'énergie que les ordinateurs fixes
  • Récupérer l'énergie fatale produite par les serveurs (pré chauffage d'eau ...)

Optimiser les usages :

  • Moins de consommation de vidéos
  • Optimisation des codes par l’écoconception logicielle des applications et sites web

A consulter

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/equipements-electriques/saviez

Optimisation des consommations énergétiques des procédés de production

De nombreuses initiatives en ce sens sont proposées par les acteurs et la plateforme ci-dessous :

Equipements industriels :

  Air comprimé :

  • Recherche de fuites
  • Arrêt des compresseurs en période d'inactivité
  • Nettoyage des filtres
  • Diminution de la pression des soufflettes à 2 bars

 Calorifuges :

  • Vérification de leur état
  • Inciter le personnel à rechercher et signaler les fuites

Audits énergétiques permettant de réaliser rapidement des économies d’énergie :

  • Système de management de l'énergie
  • Capteurs
  • Isolation thermique des réseaux de chaleur
  • Etanchéité des réseaux

Plan de production adapté

Planification des maintenances

Faire un état des lieux et un point régulier de ses consommations d'énergie

Diagnostics d'efficacité énergétique

Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)


Autres

  • Utilisation d'outils de pilotage pour suivre et mesurer en temps réel des consommations énergétiques
  • Mise en place de solutions techniques moins énergivores, par le biais du remplacement de matériels et équipements
  • Contractualiser avec des dispositions de sobriété énergétique, par le biais de clause
  • Faire un état des lieux de ses consommations d'énergie
  • Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)
  • Optimisation du chargement des batteries. Prendre en compte les contraintes opérationnelles. Eviter les plages horaires tendues (8-13h & 18-20h)
  • Optimiser les débits et les températures de consignes
  • Optimiser les cycles pour minimiser les remises en température
  • Diminuer si possible la pression du réseau vapeur ou du débit d’air
LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LES COMMERCES ET SERVICES

Bâtiment

Diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments et l'isolation des infrastructures

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/batiment/conseils-agir

Commerce de gros :

  • Renforcement de la sensibilisation des petites et moyennes entreprises aux obligations issues du « décret tertiaire »
  • Lancement d’études d’opportunité et de faisabilité visant à moderniser les équipements énergétiques : panneaux photovoltaïques, isolation des bâtiments, éclairages basse consommation, chauffage et climatisation moins énergivores

Chauffage

Températures :

  • 19°C - pièces occupées
  • 16°C - hors période d'occupation
  • 8°C - si les lieux sont inoccupés plus de deux jours
  • Baisser la température de 1°C, c’est 7% de consommation d’énergie en moins

Entretien :

Vérifier le bon réglage et entretenir :

  • Les chaudières
  • Les pompes à chaleur
  • Les systèmes de climatisation réversible

Mise en place de dispositifs de chauffage autonome

Mise en place de dispositifs de récupération de chaleur

En cas d’ÉcoWatt rouge et en particulier sur les périodes de fortes tensions sur les réseaux (8h-12h et 18h-20h), diminuer la température de chauffage d’au moins 2°C pour une température au point de consigne réglée à 17°C.

Respecter l’obligation gouvernementale de fermeture des portes pour les locaux commerciaux chauffés ou climatisés.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Optimisez le placement des postes de travail afin de profiter au maximum de la lumière naturelle. Veillez cependant à ne pas placer les postes de travail accolés aux vitrages pour éviter le ressenti de froid l’hiver et de « surchauffe » l’été.

Entretien régulier des systèmes de chauffage et de climatisation pour éviter toute déperdition d’énergie

Mettre en place des détecteurs de présence et de fenêtre ouverte pour couper le chauffage

Investissez dans des fenêtres double vitrage

Fermer les portes extérieures des magasins

Mettre en place des dispositifs de chauffage autonome ou de récupération de la chaleur et installer, quand cela est possible, des pompes à chaleur, des panneaux photovoltaïques sur les surfaces de toitures ou des éoliennes.

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/conseils-agir

Ventilation & Climatisation

Régler la ventilation ou climatisation pour qu'elle ne se déclenche pas sous 26°C

  • Il n’est pas recommandé d’avoir plus de 4° C d’écart entre la température à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.
  • Chaque degré de climatisation gagné, c’est 4% d’économie de consommation.

Optez pour les ventilateurs (moins énergivores que la climatisation) et la circulation de l’air quand la température extérieure n’est pas trop élevée

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/ventilation-climatisation/conseils-agir

Eclairage

Commerce de détail :

  • Les professionnels s’engagent à éteindre les lumières, publicités et enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin et dès la sortie du dernier client en cas d’Ecowatt rouge
  • Les professionnels s’engagent à éteindre la lumière intérieure après le départ des salariés, et à diminuer l’éclairage de 50% le matin en présence des salariés et avant l’arrivée du public
  • En présence de la clientèle et en cas d’Ecowatt rouge, les professionnels s’engagent lorsque c’est possible à la baisse de 30% de l’éclairage

Grandes et moyennes surfaces commerciales :

  • Les professionnels s’engagent à éteindre la lumière intérieure après le départ des salariés, à diminuer l’éclairage de 50% le matin en présence des salariés et avant l’arrivée du public, et de 30% en présence du public
  • Diminuer la lumière de 30% en présence du public dans les grandes et moyennes surfaces ainsi que dans les centres commerciaux et, lorsque cela est possible, dans les magasins.

Bureaux :

  • Modernisation de l'éclairage avec de l’éclairage basse consommation
  • Automatismes de détection de présence
  • Asservissement à la lumière du jour

 

Diminuer l’éclairage de la surface de vente de 50% avant l’arrivée du public.

Dès inoccupation éteindre l'éclairage intérieur des bâtiments

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/leclairage/conseils-agir

Eau

Produire l’eau chaude en dehors des périodes de pic de consommation du matin et de la fin de journée.

L’isolation des canalisations d’eau et de chauffage permet d’éviter les déperditions de chaleur, notamment dans le cas d’une canalisation traversant une zone non chauffée. Jusqu’à 20% de chaleur peuvent être perdus en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries.

Froid

Installer des portes sur les meubles frigorifiques

Diminuer ou suspendre le renouvellement d’air la nuit - Commerce de détail / Grandes et moyennes surfaces commerciales

Salariés

Sensibilisation et formation aux écogestes notamment sur les usages numériques

Désignation ou création d'un ambassadeur/référent sobriété

Présentation d'une trajectoire de réduction de la consommation d’énergie de l’entreprise et le plan d’actions mené en faveur de la sobriété énergétique au comité social et économique (CSE) ou aux délégués syndicaux

Organisation en télétravail pour les situations d'urgence - associer à la fermeture des bâtiments concernés

Organiser le télétravail lorsque c'est possible

Relayer les alertes sur les périodes de tension sur le réseau via le dispositif EcoWatt

Sobriété numérique

Définition et mise en place d'un plan de sobriété numérique

Rationnaliser le stockage des données au sein de l'entreprise

Mise en place des mécanismes de bonne hygiène de gestion des documents et des e-mails

Adapter les systèmes de refroidissement des serveurs qui stockent les données.

Utiliser le wi-fi

Réduire la luminosité des écrans et éteindre le ou les écrans supplémentaires lorsqu’ils ne sont pas nécessaires

Mettre en veille prolongée ou éteindre le poste de travail en cas d’absence.

Lors d'un achat, s'orienter vers des produits porteurs de labels environnementaux

Arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables (comme les écrans des halls d'accueil)

Limiter le nombre et surdimensionnement des équipements informatiques

Privilégiez les ordinateurs portables plutôt que les postes fixes : Les portables consomment moitié d'énergie que les ordinateurs fixes

Récupérer l'énergie fatale produite par les serveurs (pré chauffage d'eau ...)

Optimiser les usages :

  • Moins de consommation de vidéos
  • Optimisation des codes par l’écoconception logicielle des applications et sites web

https://expertises.ademe.fr/professionnels/entreprises/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/equipements-electriques/saviez

Autres

Utilisation d'outils de pilotage pour suivre et mesurer en temps réel des consommations énergétiques

Mise en place de solutions techniques moins énergivores, par le biais du remplacement de matériels et équipements

Contractualiser avec des dispositions de sobriété énergétique, par le biais de clause

Faire un état des lieux de ses consommations d'énergie

Favoriser des solutions techniques moins énergivores dans le matériel (machines, équipements) et les télécommunications (terminaux, gestion des messageries)

LES OFFRES D'ACCOMPAGNEMENT DE LA CCI

Identifier vos besoins ® Visite énergie

  • Réalisation d’un état des lieux de votre gestion de l’énergie pour identifier vos enjeux et besoins
  • Construction de votre plan d’actions
  • Elaboration d’une feuille de route personnalisée
     
  • Accompagnement et suivi personnalisé à la mise en place de vos actions
    Recherche des appuis externes : aides financières, mobilisation d’expertises, formation…

 Téléchargez la fiche produit

 

Structurer le pilotage des énergies ® PACK

Un parcours disponible toute l’année pour les dirigeants d’entreprise, responsables de production, la maintenance et tout collaborateur impliqué sur le sujet

Téléchargez la fiche produit

 

Aller dans l’efficacité énergétique ® PROREFEI

 

Le parcours énergie : pour aller plus loin !

Suite à l'état des lieux, un plan d'actions personnalisé est élaboré, afin de mettre en avant les initiatives préconisées. Ces actions sont priorisées afin de vous aider à les mettre en place dans le temps. Vous pouvez bénéficier d'un accompagnement payant, par l'un de nos conseillers, afin de vous soutenir dans vos démarches, de la mise en place à l'analyse des premiers résultats.

Téléchargez la fiche produit

 

Flash diag énergie : faites le point sur vos consommations pour réduire votre facture

L’autodiagnostic « Flash diag énergie » vous permet d’analyser vos pratiques en matière d’énergie pour mieux maîtriser votre consommation.

À l’issue du questionnaire en ligne, vous recevrez automatiquement des premières préconisations et des pistes d’actions à explorer avec votre expert CCI de proximité. Accédez à l’autodiagnostic

CONTACT

Stéphane Pignoux
05 49 60 98 15

spignoux@poitiers.cci.fr

CONTACT

Stéphane Pignoux
05 49 60 98 15

spignoux@poitiers.cci.fr

CONTACT

Stéphane Pignoux
05 49 60 98 15

spignoux@poitiers.cci.fr

CONTACT

Stéphane Pignoux
05 49 60 98 15

spignoux@poitiers.cci.fr